Jésus le Bon Berger 3

Pst. René Bouchard | 10 novembre 2019

Jésus, le Bon Berger # 3 Le bon Berger et le mercenaire

Nous voyons dans Jean 10.11-14 la description du rôle du bon berger. Le bon berger prend soin de ses brebis ; il veut le meilleur pour elles. Comme le pasteur qui veut voir son église grandir et entrer dans les plans de Dieu pour elle. Le bon berger a le courage de défier les difficultés au péril de sa vie. David donne l’exemple d’un vrai berger. Il est une figure de Jésus. (1 S 17.34, 35) Jésus, l’exemple suprême, a donné sa vie pour l’humanité. (Ésaïe 53. 1-12) Il est le Bon Berger. Le mercenaire, au contraire, fuit les difficultés et abandonne les brebis, (v.12, 13) car elles ne lui appartiennent pas. Il ne se met pas en peine pour elles. Le chapître d’Ézéchiel 34 décrit bien les agissements des faux bergers qui se repaissent eux-mêmes au lieu de faire paître les brebis et qui auront à rendre compte de leurs actions. Le bon berger est connu de ses brebis. Comme Jésus le déclare dans Jn 10.14 :’’Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent.’’ Le bon berger est au milieu de nous. Sa voix est rassurante. Il connaît nos voix, nos cœurs, nos bons coups. Nous connaissons Sa gloire. Sa lumière brille dans notre cœur. (2 Co 4.6) Jésus-Christ est supérieur à Moïse qui a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage à ce qui serait annoncé. Mais Christ l’est comme un Fils, sur sa maison. Nous sommes sa maison, si nous retenons (fermement jusqu’à la fin) l’assurance et l’espérance dont nous nous glorifions. C’est pourquoi, selon ce que dit le Saint-Esprit : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur… (Hé 3.6-8) Connaissons-nous le bon berger ? Entendons-nous Sa voix ? N’allons pas vers les mercenaires mais choisissons le bon berger et aspirons à le connaître. Il a donné sa vie pour ses brebis. Il veut notre bonheur. Venons à Lui !

Écouter le message


Télécharger le Mp3 (ou click droit et enregister sous...)