Jésus le bon Berger 2

Pst. René Bouchard | 3 novembre 2019

Jésus, le Bon Berger # 2 Jésus est la seule porte, les autres sont des voleurs Nous voyons, dans ces temps de la fin, la réapparition de l’habitude de cesser de lire la Bible, ceci ayant pour conséquence d’ouvrir la porte aux mercenaires, à ceux qui se déguisent en anges de lumière pour séduire même les élus. Pourtant, Jésus lui-même a déclaré dans Jean 10.7-10, qu’Il était la porte des brebis. Cette porte représente la protection et le salut. Elle est salutaire pour le corps, l’âme et l’esprit. La mort est à l’extérieur et la vie est à l’intérieur. Elle nous offre l’occasion de comprendre l’accès à la tente d’assignation du temps de Moïse. Il n’y avait qu’une seule porte d’entrée pour pénétrer dans l’enceinte du Temple. Cette porte nous rappelle aussi le voile du Lieu Très Saint qui fermait l’entrée de ce lieu où le Souverain Sacrificateur entrait une fois par année pour la purification des péchés du peuple de Dieu. Jésus représente le voile d’entrée dans la présence du Seigneur. (Ep 2.18 ; Hé 10.19-21) Ceux qui se sont présentés comme sauveur sont des voleurs et des brigands Plusieurs se présentent comme sauveur et libérateur. Ce sont de faux christ ou des antéchrists. Comme le dit la Parole, ils ont une certaine puissance et font des choses étonnantes et même des miracles pour tromper. Mt 24.24-27. Le verset 27 nous dit qu’Il viendra comme l’éclair et que tous le verront lors de son avènement. 2 Pi 2.1-3 Pour éviter de tomber dans leur piège nous devons rester attachés à la Parole de Dieu qui est la Vérité. Jésus offre l’abondance de Son pâturage. Le bon Berger sait où est le meilleur pâturage. Nous avons l’abondance de Sa présence comme nourriture. Ce contexte ne parle pas de l’abondance monétaire mais plutôt du bon Berger qui pourvoit aux besoins de Ses brebis. Rappelons-nous la manne dans l’Ancien Testament qui devait être cueillie tous les matins et qui a nourri les Israélites pendant 40 ans dans le désert. Jn 6.27 ; Jn 6.30-35 ; 2 Cor 9.10 ; 1 Pi 2.1-3 C’est par Jésus que vient l’abondance. ‘’Désirons comme des enfants nouveaux-nés le lait non frelaté de la Parole, afin que nous croissions pour le salut, si nous avons goûté que le Seigneur est bon.’’ (1 Pi 2. 2) Second révisée.

Écouter le message


Télécharger le Mp3 (ou click droit et enregister sous...)