Un c’est bien, mais trois c’est mieux 2

Pst. René Bouchard | 11 février 2018

Semaine 2 : L’espérance (99 X dans la Bible.)

Texte de base : 1 Co 13. 13 (Version PDV) : Maintenant, trois choses sont toujours là : la foi, l’espérance et l’amour. Mais la plus grande des trois, c’est l’amour. La semaine dernière nous nous sommes penchés sur le thème de la foi, celle qui persévère avec fidélité tout en croyant au Seigneur de l’impossible. Cette semaine nous regarderons de plus près l’espérance. La motivation de ceux qui exercent naturellement cette valeur c’est la miséricorde. Ils espèrent toujours le meilleur pour quiconque. Les frères et soeurs qui sont remplis d’espérance sont en majorité des optimistes. Leur motivation est que malgré tout, le Seigneur agira d’une façon ou d’une autre. Contrairement à ceux dont la foi est la motivation et qui disent que les choses n’arrivent pas parce qu’il n’y a pas assez de foi ; ceux remplis d’espérance disent que malgré que tu manques de foi, Dieu ne s’en inquiète pas et qu’Il fera les choses pour toi. Trop souvent, celui qui est rempli d’espérance est perçu comme quelqu’un qui vit d’air pur et d’eau fraîche. Es 10.2 nous dit cependant : Pour lui, le péché est péché il garde l’espérance quand même pour toi. Voyons un peu les contextes du mot espérance qui revient 99 fois dans la Parole de Dieu : Esd 10.2 ; Job 5.15,16 ; Ps 9.18 ; Ps 14.6 ; Ps 39.7,8 ; Ps 40.1 ; Ps.119.116 ; Pr 23.17,18 ; Ec 9.4 ; Rm 5.3-5. (À lire) Rm 5.3-5 nous dit que celui qui a la foi garde l’espérance. J’agirai par la foi, j’exercerai la foi mais je ferai attention de ne pas la mettre trop en valeur et ne pas me laisser aller à accuser l’autre d’un manque de foi. Celui qui a la foi va promettre la guérison. Celui qui a l’espérance va dire : même si Dieu ne te guéris pas, Dieu va prendre soin de toi quand même. Recherchons l’équilibre !

Écouter le message


Télécharger le Mp3 (ou click droit et enregister sous...)