Justifiés par la foi

Pst. Jean-Charles Ostiguy | 10 septembre 2017

Quel est le fondement de notre relation d’acceptation auprès de J.C. ? Dans son œuvre, il y a cette pierre angulaire que nous cherchons. Dans Rm 1.16,17 nous voyons qu’en lui (l’Évangile) est révélée la justice de Dieu, par la foi et pour la foi, […] Ce qui opère par la foi, c’est la justice de Dieu. La justice est indissociable de la grâce. Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. (Rm 3.23) Personne ne peut devenir bon par ses propres efforts. Ep 2.8 nous dit : C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Légalement, je suis juste devant Dieu. Dans Actes 13, Paul entretient les gens. Il leur dit que quiconque croit est justifié par Lui de toutes les choses dont ils ne pouvaient être justifiés par la loi de Moïse. (v.39) C’est seulement en J.C. que cet échange se fait. (v.38) Il leur dépeint la voie, la manière, le chemin de cet échange de justification et les caractéristiques. Il leur décrit en 1er lieu la voie (Ac.24.14) Suivre Christ était la voie. Cette voie est un cadeau et c’est par le moyen de la foi. Tous ont péché mais tous ne sont pas sous le pouvoir du péché. Ils sont gratuitement, pleinement, instantanément justifiés. La justice est complète. Je suis justifié, accepté devant Lui. Je dois saisir cela sinon je me culpabilise et me cache. Il n’y a plus aucune culpabilité pour ceux qui sont en J.C (Rm 8.1) Nous avons un Dieu vivant qui justifie. Je suis déclaré juste, accepté ; je me sens en confiance. Rédemption veut dire rachat et la conséquence est la justification. En 2e lieu les caractéristiques de la justification : elle est constante avec la crucifixion de Jésus ; elle est constante avec le caractère de Dieu. Elle est offerte à tous, sans distinction, à tous ceux qui mettent leur foi dans cet échange de justice par la foi. La colère de Dieu est tombée sur Lui, afin que moi, je sois trouvé en Lui justice de Dieu. Christ est devenu victime propitiatoire. Quelque chose a été faite à notre place, par procuration. N’avons-nous pas sujet de se réjouir et de se glorifier dans l’espérance de la gloire de Dieu ? (Rm 4.2)

Écouter le message


Télécharger le Mp3 (ou click droit et enregister sous...)