Ruth et la faveur de Dieu

Pst. Jean-Charles Ostiguy | 7 février 2016

Nos vies ressemblent parfois à un vieux tricot, avec des mailles toutes emmêlées. Nous avons un Dieu patient qui, malgré ce fouillis, veut nous faire connaître son scénario qui est le meilleur et souvent le plus inattendu. Lors d’une famine, Élimélec et sa famille doivent quitter Bethléem pour s’en aller à Moab. Élimélec décède ainsi que ses deux fils un peu plus tard. Naomi reste donc veuve avec ses deux belles-filles, Orpa et Ruth. Elle est complètement démunie ; elle se retrouve dans une situation pire qu’à son départ et devient amère. Ayant appris que l’Éternel était intervenu en faveur de son peuple en Israël, elle décida d’y retourner. Elle dit à ses belles-filles de retourner dans la famille de leur mère, ne pouvant leur assurer une postérité. Orpa partit mais Ruth refusa de le faire ; elle s’attacha à sa belle-mère et lui demeura fidèle. Malgré l’affliction de Naomi, Dieu est un Dieu plein d’espérance. Il ne permet pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces. (1 Cor.10.13) Ruth avait un attachement que Dieu a honoré. Il y a une bénédiction assurée à un attachement du cœur. Ruth obtint la faveur de Boaz, un proche parent de Naomi, qui devint son époux. Elle fut une source de bénédiction pour Naomi. Le cercle de la faveur de Dieu a enlevé la malédiction du cœur de Naomi. L’espoir est revenu en elle. Grâce à cela, elle a pu aider Ruth à voir le plan de Dieu pour sa vie. Quand nous abandonnons nos droits, renonçons à notre propre bien-être et pensons d’abord aux autres, nous attirons la faveur de Dieu. Dieu est riche pour ceux qui l’invoquent ; il veut donner !

Écouter le message


Télécharger le Mp3 (ou click droit et enregister sous...)